Facultative, l’assurance scooter ?

Facultative, l’assurance scooter ?

Maniabilité, confort et praticité : tels sont les avantages du scooter. Ce véhicule à part se dispense-t-il pourtant d’une assurance ? Zoom.

L’allié des courts trajets…

Le scooter est privilégié lors des trajets urbains pour de nombreuses raisons.

La première : son absence de boite de vitesse. Très souvent équipés d’une transmission automatique, les scooters sont de ce fait plus maniables que leurs homologues à grosse cylindrée. En milieu citadin, son usager peut facilement éviter les embouteillages. Avec prudence toutefois.

assurance moto-assurance auto moto
De surcroit, sa position de conduite, moins couchée que sur une moto, lui attribue un autre avantage non négligeable. Homme ou femme peuvent s’approprier rapidement l’utilisation de ce véhicule intuitif.
Par ailleurs, son coffre placé sous la selle offre un espace de rangement conséquent. La corvée des casques portés sous le coude ? Au placard… ou du moins, dans le coffre.

 

…Dont l’assurance reste obligatoire

Malgré ce sentiment de légèreté et d’insouciance une fois au guidon de votre deux roues, certaines règles demeurent inchangées.

En effet, tout propriétaire de véhicule doit au moins l’assurer avec une assurance responsabilité civile, qu’il s’agisse d’une assurance pour un scooter, un cyclomoteur…  ou une tondeuse!

Tout propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur a l’obligation de l’assurer pour pouvoir le faire circuler.

Le véhicule peut être notamment :

  • une voiture (particulière, utilitaire ou sans-permis),
  • un 2 ou 3 roues (moto ou scooter) ou un quad, même non-homologué ( une mini-moto par exemple),
  • une tondeuse auto-portée avec un siège permettant au conducteur de manœuvrer l’engin.

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2628

Vous l’aurez compris, l’assurance moto et l’assurance scooter en font partie : en effet, comme tout véhicule qui arbore les routes, les usagers de tous les deux roues sont contraient de souscrire à une assurance. Une obligation d’une part. Une sécurité de l’autre. Car les accidents se multiplient, et nombreux sont les faits divers qui relatent des incidents relatifs aux scooters.

Le conseil de la rédac :

Selon le modèle et l’utilisation de son possesseur, les besoins diffèrent. Pour cela, il sera donc primordial de demander conseil à sa compagnie d’assurance, qui vous proposera un contrat adapté à vos attentes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

*